Vous êtes ici

Vous êtes ici

La scolarisation des élèves atteints de pathologie

Quelles que soient les situations, la Ville et l’Éducation Nationale mettent en œuvre des dispositifs permettant l'intégration et la réussite scolaire.

Pour les enfants atteints de maladie chronique : le projet d'accueil individualisé (PAI)

Qui cela concerne-t-il ?

Les enfants diagnostiqués comme étant porteurs de maladies chroniques nécessitent un accueil spécifique :

  • médicaments
  • régime alimentaire
  • conduites à tenir en cas d'urgence

Marche à suivre

Les parents doivent se rapprocher de l'école et du médecin scolaire, afin d'établir un PAI qui sera cosigné par les membres de la communauté éducative, selon les services auprès desquels l'enfant est inscrit : école, restauration, accueil périscolaire, centre de loisirs, TAP…
En amont, il est important d'en informer le service éducation et le directeur de l'école afin de prendre en charge l'enfant dans les meilleures conditions, avant même la signature du PAI.

Restauration scolaire

La fourniture de médicaments est placée sous la responsabilité de la famille : vérification, renouvellement...

En cas de régime alimentaire, selon les situations, le service de restauration pourra fournir un repas de substitution.

La famille a également la possibilité de fournir un panier repas si la pathologie est trop complexe, ou à la demande du médecin scolaire et ou de la famille.

Tout savoir sur la restauration scolaire.

Pour les enfants porteur de handicap : le projet personnalisé de scolarisation (PPS)

Dès l'âge de 2 ans, si la famille en fait la demande, les enfants en situation de handicap peuvent être scolarisés dès l'école maternelle.

Pour répondre aux besoins particuliers, un projet personnalisé de scolarisation organise la scolarité de l’élève, assorti des mesures d'accompagnement décidées par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Les conditions de scolarisation varient selon la gravité du handicap et peuvent se dérouler soit sans aucune aide particulière, soit avec des aménagements lorsque les besoins de l’élève l'exigent (matériel, auxiliaire de vie scolaire (AVS) notamment).
C'est l'Éducation nationale qui accorde cet accueil et en définie les modalités dans le cadre du PPS.

En école élémentaire, les élèves peuvent être accueillis en unité localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS), permettant une scolarisation en milieu scolaire ordinaire. Les enseignements sont adaptés et des activités sont partagées avec les autres écoliers.

L'école Daniel Poueymidou dispose d'une classe ULIS de 13 élèves.