Vous êtes ici

Vous êtes ici

Les risques majeurs

Un risque majeur peut être défini comme un événement brutal, le plus souvent imprévu, d’origine naturelle ou technologique occasionnant de très graves dommages aux personnes, aux biens et à l’environnement.

Sa probabilité d’occurrence est si faible qu’elle nous fait parfois oublier - à tort- son existence et ses lourdes conséquences.

Quels risques à Tarnos ?

Les règles de base à respecter, quel que soit le risque, en toute situation d’urgence.

  • Mettez-vous à l’abri.
  • Ne vous déplacez pas ni à pied ni en voiture
  • Écoutez la radio
  • Ne téléphonez pas
  • Coupez le gaz et l’électricité
  • N’allez pas chercher vos enfants à l’école, les enseignants s’en occupent.

Les Plans Particuliers de Mise en Sûreté existent pour chaque établissement scolaire de la commune.
Ces plans prévoient notamment l’identification des zones de confinement des élèves et du personnel d’encadrement en attendant l’arrivée des secours.

La sécurité est l’affaire de tous, soyez prévoyants

Le kit d'urgence

  • Prenez vos précautions pour attendre les secours dans les meilleures conditions.
  • Pour ce faire, conservez en un lieu bien identifié de votre domicile l’équipement suivant :
  • radio portable avec des piles de rechange,
  • lampes de poche avec piles de rechange (pas de bougie),
  • réserve d’eau potable embouteillée et de produits alimentaires,
  • vêtements chauds et de rechange,
  • papiers personnels (dont carte d’identité et carte vitale)
  • médicaments urgents,
  • trousse de secours,
  • couvertures,
  • matériel de confinement (linge, ruban, adhésif...)

L’état d’alerte

Les essais de sirènes du réseau national d’alerte se déroulent le premier mercredi de chaque mois, à midi.
Pour ne pas être confondu avec le signal d’alerte, ces sirènes d’essai ne durent qu’une minute.

Reconnaître le signal d’alerte :

Les sirènes émettent un signal composé de trois séquences d’une minute quarante et une secondes, séparées par un silence de cinq secondes.

3 x 1 minute et 41 secondes

La fin de l’alerte est annoncée par un signal continu de 30 secondes.

30 secondes

Le risque inondation

Une inondation est une submersion, rapide ou lente, sur une période plus ou moins longue, de secteurs, habités ou non, avec des hauteurs d’eau variables.

Typologie du risque inondation sur la commune

  • Les crues du fleuve Adour
  • Les débordements de l’Aygas
  • Le ruisellement pluvial urbain
  • La rupture de digue

Quelques recommandations à suivre...

Avant

Repérer les points hauts vers lesquels se réfugier, les moyens et les itinéraires d’évacuation

Pendant

Évacuez et gagnez le plus rapidement possible les points hauts les plus proches, ou à défaut les étages supérieurs d’un bâtiment.
Ne revenez pas sur vos pas. N’allez pas chercher vos enfants à l’école.

Que faire en cas d’inondation ?

Placer hors d’eau les meubles et objets précieux. les matières et les produits dangereux et/ou polluants.

  • S’informer de la montée des eaux et des consignes en écoutant la radio
  • Éviter de téléphoner afin de libérer les lignes pour les secours et la mairie.
  • Rester dans les étages supérieurs des habitations.
  •  Fermer les portes, les fenêtres, bouches d’aération.
  • Couper l’électricité et le gaz.
  • Assurer la sécurité des occupants des locaux en empêchant la flottaison d’objets.
  • Ne pas consommer l’eau du réseau public ou d’un captage privé.
  • Se tenir prêts à évacuer à la demande des autorités.
  • Ne pas s’engager de son propre chef sur une route inondée (à pied ou en voiture)

Le risque feux de forêt

On parle de feu de forêt lorsqu’un feu concerne une surface minimale d’un hectare d’un seul tenant et qu’une partie au moins des étages arbustifs et/ou arborés (parties hautes) est détruite.
On étend la notion de feu de forêt aux incendies concernant des formations subforestières de petite taille, soit les landes et les broussailles.

Que faire en cas d’incendie ?

  • Téléphoner rapidement aux pompiers en composant le 18 ou le 112
  • S’enfermer dans un bâtiment et fermer les volets
  • Arroser autour de la maison et ouvrir le portail de votre terrain pour permettre l’accès aux secours
  • Fermer les bouteilles de gaz à l’extérieur et si possible les rentrer
  • Ne pas vous approcher à pied ou en voiture d’un feu de forêt
  • Ne pas circuler sur la route
  • S’informer des consignes à suivre en écoutant France Bleu Pays Basque (101,3 FM) ou France Bleu Gascogne ( )
  • Si vous êtes surpris par la fumée, respirez avec un linge humide.

Un cadre réglementaire précis :

Débroussailler autour de chez soi

L’article 10 de l’arrêté préfectoral du 7 juillet 2004 portant le règlement relatif à la protection de la forêt contre l’incendie dans le département des Landes précise que les actions préventives de débroussaillement doivent être exécutées autour des constructions jusqu’à une distance minimum de 50 m, y compris sur les fonds voisins.

Les abords des voies privées desservant ces constructions doivent également être débroussaillés sur une profondeur de 10 m.

Ces prescriptions intéressent aussi les propriétaires des terrains de camping, de caravanage, de résidences mobiles de loisirs et d’habitations légères de loisirs. Sur ces terrains, la distance de 50 m s’apprécie à partir des emplacements individuels.

Dans les terrains en zone urbaine, la totalité de la parcelle (bâtie ou non) doit être débroussaillée par son propriétaire et son ayant-droit.

Interdiction de brûler les résidus de jardins

Le règlement sanitaire départemental précise également qu’il est interdit de procéder au brûlage de résidus de jardins tels que les tailles de haie, les feuilles, les aiguilles, les branches ou les herbes, toute l’année, en tout point du territoire landais.

Il en va de même pour les déchets ménagers ou de chantier.

La prévention contre le risque incendie

Une association syndicale autorisée de DFCI existe sur le territoire tarnosien. Elle compte 145 adhérents pour une couverture forestière de 974 ha.

Ce regroupement de propriétaires a permis la création de dix-sept pistes de Défense de la Forêt contre l’incendie sur le territoire communal. Ces pistes se déploient sur la zone littorale, au sud du quartier de Castillon et dans celui des Barthes, secteurs ouverts à la fréquentation et/ou se situant non loin d’espaces construits et habités. L’entretien de ces pistes est assuré par l’association.

Le risque climatique

En matière de prévention, la surveillance des phénomènes climatiques s’appuie sur les cartes de vigilance de Météo France.
Diffusées quotidiennement à 6h00 et 16h00, ces cartes présentent le niveau d’attention requis vis à vis de tels phénomènes en fonction de leur intensité et les consignes de comportement à suivre par la population.

Que faire en cas de...

  • Tempête

    • Se munir d’un éclairage mobile de secours (lampes torches avec pile de rechange) et d’une radio sur batterie.
    • S’enfermer dans un bâtiment et protéger les baies vitrées.
    • Rester chez vous et éviter de circuler sur la route sauf en cas d’urgence.
    • Ne pas téléphoner.
    • Ne pas toucher ni même approcher les ligne électriques tombé au sol.
    • S’éloigner des chantiers et cesser toute activité sur les toits, échafaudages et à l’extérieur.
    • Ne pas s’abriter sous les arbres, regagner un abri en dur.
    • Ne pas aller chercher ses enfants à l’école, les enseignants s’occupent d’eux.
    • S’informer des consignes à suivre en écoutant France Bleu Pays Basque (101.3 FM) ou France Bleu Gascogne (100.5 FM).
  • Canicule

    • Rester à l’ombre Porter un chapeau et des vêtements légers.                                                                                                                            
    • Fermer les fenêtres tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure.
    • Ouvrer les fenêtres la nuit en provoquant des courants d’air.
    • Fréquenter des endroits climatisés.
    • Boire le plus possible même sans soif.
    • Ne pas consommer d’alcool.
    • S’informer de l’état de santé des personnes isolées, fragiles ou dépendantes de votre entourage.

Recensement des personnes isolées et vulnérables : un dispositif de veille et d'alerte est mis en place au bénéfice des personnes âgées, handicapées ou vulnérables isolées à leur domicile, afin de les accompagner en cas de crise ou de risque exceptionnel (grande chaleur, grand froid...). La Ville recense ces personnes à titre préventif. Un registre est tenu au CCAS.
N'hésitez pas à prendre contact pour les modalités d'inscription au 05 59 64 88 22 (Centre Communal d'Action Social)

  • Neige - Verglas - Grand froid

    • Respecter les restrictions de circulation et déplacement.
    • Faciliter le passage des engins de dégagement des routes et autoroutes.
    • Se protéger : limiter les sorties pour éviter les risques de chute et s’habiller chaudement.
    • Prévenir le « 115 » en cas de rencontre avec une personne sans abri ou en difficulté.
    • Rester en contact avec les personnes isolées, fragiles ou dépendantes de votre entourage.

Le risque littoral

Caractéristique du risque sur la commune

  • Le recul du trait de côte
  • Les submersions marines

Ayez les bons réflexes !

  • S’éloigner de la bordure de l’océan et de l’embouchure du fleuve Adour.
  • Ne pas se promener sur la plage ou les cheminements aménagés le long du littoral.
  • Ne pas circuler ou stationner sur les voies d’accès et parkings des plages de la Digue et du Métro.
  • Ne pas marcher sur les digues de l’embouchure de l’Adour.
  • S’informer des consignes à suivre en écoutant France Bleu Pays Basque (101.3 FM) ou France Bleu Gascogne (100.5 FM).
  • Ne pas prendre la mer.

Le risque sismique

L’ensemble du territoire tarnosien, du fait de sa proximité avec les Pyrénées, est concerné par un risque sismique de niveau modéré.

Ayez les bons réflexes !

Pendant

  • Ne pas paniquer.
  • À l’intérieur d’un bâtiment, se mettre à l’abri près d’un mur, d’un pilier porteur, sous des meubles, s’éloigner des fenêtres.
  • À l’extérieur, s’éloigner de tout ce qui peut s’effondrer (bâtiments, ponts, lignes électriques) et des cours d’eau si, en amont, est construit un barrage ou une retenue.
  • En voiture, s’arrêter si possible à distance de constructions et de lignes électriques et ne pas descendre avant la fin de secousse.

Après

  • Évacuer le plus vite possible.
  • Couper l’eau, le gaz et l’électricité, ne pas allumer de flamme et ne pas fumer.
  • En cas de fuite de gaz, ouvrir les fenêtres et les portes et prévenir si possible les autorités.
  • Évacuer le plus rapidement possible les bâtiments; attention il peut y avoir d’autres secousses.
  • Ne pas prendre l’ascenseur.
  • S’éloigner de tout ce qui peut s’effondrer et écouter la radio.
  • Ne pas aller chercher ses enfants à l’école.

Le risque mouvement de terrain

Un mouvement de terrain est un déplacement, plus ou moins brutal, du sol ou du sous-sol.
Il peut être d’origine naturelle (pluviométrie anormalement forte, séisme, etc.) ou anthropique (terrassement, déboisement, exploitation de matériaux, etc.).

Ayez les bons réflexes !

En cas de glissement de terrain

  • Fuir latéralement (sur le côté inverse), ne pas revenir sur ses pas.
  • Gagner un point en hauteur, ne pas entrer dans un bâtiment endommagé.
  • Évaluer les dégâts et les dangers.
  • Informer les autorités.

En cas de fissures dans son habitation

  • Contacter son assurance.
  • Demander l’avis d’un expert du bâtiment.

En cas d'effondement

À l’intérieur :

  • Dès les premiers signes, évacuer les bâtiments et ne pas y retourner.
  • Ne pas prendre l’ascenseur.

À l’extérieur :

  • S’éloigner de la zone dangereuse.
  • Rejoindre le lieu de regroupement indiqué par les autorités.

Le risque industriel

Le risque industriel majeur se caractérise par un accident susceptible de se produire sur un site industriel et d’entraîner des conséquences graves pour le personnel du site, ses installations, les populations avoisinantes et les écosystèmes.
De par leur nature et leurs conséquences, les risques industriels peuvent se caractériser, suivant leurs manifestations :

  • L’incendie après l’inflammation d’un produit au contact d’autres produits ou d’une source de chaleur, entraînant des flux thermiques importants;
  • L’explosion correspondant à la production d’un flux mécanique qui se propage sous forme de déflagration ou de détonation (onde de choc);
  • Les effets induits par la dispersion de substances toxiques entraînant un dysfonctionnement ou des lésions de l’organisme. Les voies de pénétrations peuvent être l’inhalation, le contact cutané ou oculaire et l’ingestion;
  • La pollution des écosystèmes, par le déversement incontrôlé dans le milieu naturel de substances toxiques.

Caractéristique du risque sur la commune

 Sur la zone industrialo-portuaire de la commune, l’entreprise LBC est une installation classée SEVESO seuil haut.
Les principaux potentiels de dangers présentés par l’établissement sont liés au stockage, au chargement et au déchargement de produits inflammables, combustibles ou toxiques.
En cas d’accident très grave dont les conséquences dépassent les limites du site de LBC pouvant atteindre les populations de la commune voire des communes voisines, un plan de secours, le Plan Particulier d’Intervention, sera déclenché par le Préfet.

Ayez les bons réflexes !

  • Se mettre à l’abri dans un bâtiment en dur le plus proche.
  • Se confiner. Fermer portes et fenêtres. S’en éloigner.
  • Avoir une réserve d’eau potable (de préférence embouteillée) et de nourriture.
  • Couper les ventilations et l’alimentation électrique.
  • Ne pas rester dans un véhicule.
  • Écouter la radio : France Bleu Pays Basque (101.3 FM) ou France Bleu Gascogne (100.5 FM).
  • Si vous êtes témoin d’un accident, donner l’alerte : 18 (Pompiers), 17 (Police) ou 15 (SAMU), en précisant si possible le lieu exact, la nature du sinistre (feu, fuite, nuage, explosion...), le nombre de victimes sans les déplacer.
  • Si un nuage toxique vient vers vous, fuir selon un axe perpendiculaire au vent pour trouver un local où se mettre à l’abri.
  • Ne pas fumer ni provoquer de flamme ou d’étincelle.
  • Attendre le signal de fin d’alerte (son continu de 30 secondes) pour sortir.

Après l'alerte

  • Sortir de votre local de confinement uniquement sur ordre des autorités.
  • Ne pas consommer l’eau du réseau public ou d’un captage privé, ne pas consommer les légumes du jardin, sans y avoir été invité par les autorités compétentes.

Le Plan de Prévention des Risques Technologiques autour de LBC a été approuvé le 5 avril 2013.

Le PPRT est un outil réglementaire qui participe à la prévention des risques industriels dont les objectifs sont en priorité :

  • De contribuer à la réduction des risques à la source par la mise en œuvre de mesures complémentaires ou supplémentaires.
  • D’agir sur l’urbanisation existante et à venir afin de limiter l’exposition des personnes aux risques technologiques.

Le risque transport de matières dangereuses

Caractéristique du risque sur la commune

Le Dossier Départemental des Risques Majeurs réalisé par la Préfecture a identifié sur la commune de Tarnos les risques liés aux accidents de Transport de Matières Dangereuses :

  • par les axes routiers,
  • par la voie ferrée,
  • par canalisation de gaz,
  • par pipeline (pour les hydrocarbures).

Ayez les bons réflexes !

  • S’éloigner des environs de l’accident et ne pas chercher à s’en approcher.
  • S’enfermer dans un local clos en calfeutrant soigneusement les ouvertures et les aérations, après avoir arrêté le gaz et l’électricité.
  • Ne pas fumer. Éteindre toute flamme.
  • Ne pas aller chercher ses enfants à l’école, les enseignants s’occupent d’eux.
  • Ne pas téléphoner. Boire de l’eau embouteillée.
  • Écouter la radio : France Bleu Pays Basque (101.3 FM) ou France Bleu Gascogne (100.5 FM) et suivre les consignes.

Si vous êtes témoin d’un accident, relevez si possible les numéros sur la plaque orange à l’avant ou à l’arrière du camion, ainsi que le pictogramme qui affiche le symbole du danger principal pour identifier les produits. Éloignez-vous le plus rapidement possible, calfeutrez-vous dans un bâtiment puis alertez les secours.

Le risque nucléaire

Deux centrales nucléaires se situent dans des départements voisins: celle de Golfech dans le Tarn-etGaronne (82) et celle du Blayais en Gironde (33).
Un rejet radioactif accidentel pourrait concerner le département des Landes, et donc Tarnos, en cas de vent portant.
La Préfecture des Landes a ainsi établi un Plan ORSEC « Stockage et distribution de comprimés d’iode » visant à assurer à l’ensemble de la population landaise, sans distinction d’âge, la distribution de comprimés d’iode stable afin d’éviter l’exposition au cancer de la thyroïde en cas d’émission d’iodes radioactifs.
Les femmes enceintes ou allaitantes, les nouveau-nés, les enfants et les adolescents, les jeunes adultes jusqu’à 20 ans sont plus sensibles au risque de cancer de la thyroïde.
Les personnes ayant une allergie à l’iode et les personnes traitées pour leur glande thyroïde doivent prendre conseil auprès de leur médecin.

Ayez les bons réflexes !

Se confiner dans un local clos (aérations, portes et fenêtres fermées).
Dès réception de l’alerte transmise par la préfecture via les médias locaux indiquant le déclenchement de la distribution des comprimés, se rendre sans attendre vers les pharmacies suivantes à Tarnos :

  1. Pharmacie Moderne,17 boulevard Jacques Duclos,
  2. Pharmacie Tiphaine, 8 Square Albert Mora,
  3. Pharmacie Les Platanes, 74 avenue Salvador Allende
  4. Pharmacie de l’Océan, 56 boulevard Jacques Duclos (Centre Commercial Carrefour).

ATTENTION : l’ingestion des comprimés se fait uniquement sur ordre du préfet.
Après récupération des comprimés d’iode, se protéger puis se débarrasser le plus possible des poussières radioactives avant de rejoindre la pièce servant d’abri.
Dès l’entrée dans le local, se laver les parties apparentes du corps et changer de vêtements (utiliser le point d’eau le plus proche afin d’éviter de disperser des poussières radioactives).
Écouter la radio : France Bleu Pays Basque (101.3 FM) ou France Bleu Gascogne (100.5 FM) et suivre les consignes, France Info () et France Inter (), et/ou regarder France 3 Aquitaine. Ne pas boire l’eau du réseau ou d’un captage privé. Respecter les consignes des autorités.

Boîte à outils

En cas d'urgence

J’alerte les services compétents :

  • Samu : 15
  • Pompiers : 18
  • Gendarmerie : 17
  • Préfecture : 02 31 39 30 63

Je me protège et je protège ma famille :