Vous êtes ici

Lutter contre les moustiques

De nombreux secteurs de la commune présentent des étendues d'eau importantes, propices au développement du moustique. Mais une simple coupelle d'eau oubliée sur une terrasse permet également à cet insecte de se développer rapidement.
Il est donc utile de rappeler que la lutte contre les moustiques est l'affaire de tous, en suivant ces quelques recommandations.

Le constat

En complément de nos actions de démoustication, des actions de prévention doivent être mises en œuvre pour réduire la prolifération de cet insecte. Pour mémoire, toute eau stagnante, même de très petite étendue, peut constituer un gîte larvaire générateur de très nombreux moustiques (une femelle pond en moyenne 150 œufs).

Schéma vie moustique

Que fait la Ville ?

2018 : une première campagne de démoustication est organisée le 25 avril sur les secteurs accessibles (en effet les niveaux d'eau sont encore très importants à ce jour) situés au plus près de la zone urbanisée. Courant mai, une seconde campagne sera organisée. Si les conditions météo et celles du milieu naturels sont favorables, elle sera menée sur des zones plus larges.

Cette action de la Ville vise à réduire la présence des moustiques sur le territoire, en ciblant le larves par traitement biologique, mais ne peut en aucun cas les éradiquer totalement.

À savoir : les communes voisines de Tarnos ne jouent pas toutes le jeu de la démoustication, réduisant d'autant l'efficacité de nos actions.

Que faire pour se protéger des moustiques ?

Voici quelques recommandations à suivre pour supprimer les sites de développement des larves et vous protéger des piqures de moustiques.

Les mesures de prévention

  • Vider une fois par semaine les soucoupes, vases, seaux...
  • Enlever tous les objets abandonnés dans le jardin ou sur la terrasse, qui peuvent servir de récipient
  • Vérifier le bon écoulement des gouttières
  • Recouvrir les citernes, fûts et toutes les réserves d'eau
  • Éliminer les eaux stagnantes : piscines désaffectées, bassins, arrosoirs...

Les mesures de protection

  • Porter des vêtements amples et couvrants, principalement en début et fin de journée
  • Utiliser les produits répulsifs avec précaution, notamment pour les enfants et les femmes enceintes (prendre conseil auprès du médecin ou du pharmacien)
  • Pour l'habitat, utiliser des moustiquaires, des diffuseurs électriques...

Le cas du moustique tigre

Le moustique tigre est présent dans plusieurs départements de la région Nouvelle-Aquitaine. À Tarnos, un protocole de surveillance a été mis en place par le Conseil départemental afin de vérifier s’il est présent ou non dans la ville.

Actuellement, il n’y a pas d’épidémie de dengue, chikungunya ou zika en France métropolitaine mais, pour lutter contre ce risque, nous vous incitons à adopter les gestes simples décrits ci-dessus.

Le reconnaître

Sachez reconnaître le moustique tigre :

  • iI a des rayures noires et blanches (pas de jaune), sur le corps et les pattes
  • il est très petit (environ 5 mm)
  • il pique le jour (si vous entendez un moustique la nuit, ce n’est pas lui !).

Signalez sa présence

Sur le site internet dédié ou sur l’application mobile iMoustique©.

Attention, tout moustique n’est pas un moustique tigre !

Voyageurs, protégez-vous des moustiques

Vous êtes en partance ou de retour d’une zone où des cas de dengue, chikungunya ou zika ont été signalés ? Durant votre séjour et à votre retour en Métropole, évitez les piqûres !

Plus d’informations sur le site de l'ARS.