Vous êtes ici

Vous êtes ici

La gestion des risques à Tarnos

Le plan communal de sauvegarde définit, sous l'autorité du Maire, l'organisation prévue par la commune pour assurer l'alerte, l'information, la protection et le soutien de la population au regard des risques connus.

Ce que dit la loi

Le plan communal de sauvegarde :

  • fixe l'organisation nécessaire à la diffusion de l'alerte et des consignes de sécurité,
  • recense les moyens disponibles
  • définit la mise en œuvre des mesures d'accompagnement et de soutien de la population.

Avec la loi de modernisation de la sécurité civile du 13 août 2004, les plans communaux de sauvegarde (PCS) deviennent obligatoires dans les communes comprises dans le champ d'application d'un Plan Particulier d'Intervention ou dotées d'un Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles approuvé.

Quelles déclinaisons à Tarnos ?

La ville de Tarnos a réalisé son Plan Communal de Sauvegarde, approuvé le 26 janvier 2014. Elle entre en effet dans le champ d'application du Plan Particulier d'Intervention de LBC, implantée sur la zone portuaire de la commune.

Elle est dotée de deux Plans de Prévention des Risques :

  • un pour l'Inondation (Adour et Aygas) approuvé le 18 avril 2011
  • un pour les Risques Technologiques (également associé à l'entreprise LBC), approuvé le 5 avril 2013.

Enfin, le plan communal de sauvegarde s'articule avec les plans de secours spécifiques définis par le Préfet de zone ou le Préfet de département :

  • le Plan Iode
  • le Plan Spécialisé de Secours Transport de Matières Dangereuses
  • le Plan départemental d'alerte météorologique
  • le Plan Canicule
  • le Plan PISO (Plan Intempéries Sud Ouest)
  • le Plan Polmar

Pour connaître les risques sur le territoire de la commune et les consignes de comportement à adopter pour se protéger, un Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) est en cours d'élaboration par la Ville. Il sera envoyé à chaque Tarnosien avec le Tarnos Contact.